Posted on

Astuces pour reconnaître un bon vin 

Comment reconnaître un bon vin ?

C’est une question que beaucoup de consommateurs se posent, et c’est une question aussi intéressante que complexe.

Peut-on reconnaître un bon vin à l’appréciation personnelle de chacun ? Ou est-ce un exercice qui demande une impartialité et une objectivité certaine ?

C’est ce à quoi va répondre votre caviste en ligne Place Des Grands Vins aujourd’hui !

Mais qu’appelle-t-on un bon vin ?

Un bon vin s’apparente à priori à un vin qui séduit le palais. On se laisse séduire par les arômes de tel ou tel vin pour ses notes florales ou fruitées ou encore pour ses senteurs animales. Tandis que notre voisin de table lui préfère le strict opposé. La réponse à la question « qu’est-ce qu’un bon vin ? » résulte de l’exemple cité ci-dessus. En effet, les goûts et les couleurs varient d’une personne à une autre pour de multiples raisons (et particulièrement selon les palettes aromatiques qui ont été inculquées et qui ont éduqué chaque individu). Un bon vin ne se reconnaît donc pas selon les préférences personnelles de chacun mais se mesure bien selon d’autres critères plus poussés.

Si vous avez l’occasion un jour (ou avez eu l’occasion) d’assister à un cours d’initiation à l’œnologie, vous commencerez probablement par une dégustation d’eau. Cette dernière peut surprendre et créer des surprises puisque les différentes eaux dégustées sont associés à différents éléments tels que  le sel, l’acide citrique (du citron généralement), le sucre, etc. Cette dégustation a en réalité deux buts : déterminer l’identité gustative de votre palais et vous permettre de comprendre les nuances gustatives que peuvent apporter le vin (qu’importe son profil).

Une autre méthode fortement pratiquée : les arômes

La méthode des arômes, à l’aide d’un éventail de flacons numérotés, vous pourrez deviner et chercher quel arôme se cache derrière chacun des dits flacons. Aujourd’hui vous pouvez trouver des arômes de défauts du vin afin de reconnaître rapidement s’il s’agit d’un accident, d’une maladie, etc.

Ainsi après de la pratique vous serez à même de déterminer le profil d’un vin et reconnaître s’il est un bon vin ou non. Les critères principaux qui doivent être pris en compte pour déterminer si un vin est bon sont les suivants : l’équilibre entre sucre et acidité pour les vins blancs, l’équilibre entre sucre, acidité et tanins pour les vins rouges.

Pour exemple, si un vin blanc vous semble trop gras voire écœurant, il s’agit alors d’un excès de sucre par rapport à l’apport en acidité.

Pour un vin rouge, si ce dernier est trop amer voire asséchant, on parle d’un vin astringent : il s’agit d’un déséquilibre entre tanins, sucre et acidité.

Enfin dernier point qui permet de reconnaître un vin de qualité : sa persistance aromatique (aussi connue sous le nom de longueur en bouche).

Lorsqu’on parle de longueur en bouche, il s’agit en réalité de la persistance des notes et des arômes du vin après avoir avalé ce dernier (ou bien après l’avoir recraché). En effet plus la longueur persiste, plus le vin est susceptible d’être qualitatif.

Attention tout de même, ce n’est pas parce qu’un vin compte entre neuf et douze caudalies (unité de mesure qui permet de calculer la longueur d’un vin) qu’il est forcément un vin de qualité.

Reconnaître un vin de qualité est donc un exercice qui demande de la pratique et une bonne objectivité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *