Posted on

Le guide du Champagne Rosé

Nous vous parlions, il y a quelques mois, du véritable phénomène de mode autour du vin rosé qui secoue le monde du vin depuis plus de 10 ans (voir article vins rosés). Le Champagne a également su profiter de ce phénomène et représente aujourd’hui 7 % des ventes en volume.

Cependant la production champenoise de rosé n’est pas récente ce que l’on sait moins c’est que le c’y est une tradition et qu’il y ait produit depuis le début du XIXème siècle, bien avant les premiers vins à bulles. Aujourd’hui toute grande maison digne de ce nom se doit d’avoir sa cuvée rosée.

La Fabrication

Parmi les producteurs de Champagne rosé vous trouverez deux grandes  écoles :

L’assemblage

Le rosé d’assemblage est une  méthode seulement autorisée en Champagne. La plus répandue car la plus facile et la moins coûteuse, elle permet surtout de conserver la même qualité d’un millésime à l’autre. Cette méthode consiste à ajouter, avant champagnisation, du rouge de Pinot noir au vin blanc (5 à 20 % de vin rouge). Sa seule faiblesse est donc  la nécessité d’un bon vin rouge, ce qui n’est pas forcément la spécialité de la région Champenoise.

La saignée (ou macération)

Cette méthode consiste à faire macérer le jus avec la peau des  raisins noirs durant une courte période (8 à 12h). Cette méthode permet d’obtenir plus de fruit et donne ainsi plus de puissance au Champagne. Cependant elle est complexe car il est difficile de retrouver la même teinte d’une année sur l’autre et est donc pratiquée par quelques producteurs disposant d’un grand savoir faire.

Pourquoi le Champagne rosé ?

Les Champagnes rosés possèdent une personnalité unique. Ces vins aux arômes beaucoup plus présents, offrent un plus large éventail de saveurs en fonction des différents cépages utilisés : le rosé à base de Chardonnay sera beaucoup plus fin, plus léger tandis que celui à base de Pinot Noir/Pinot Meunier se montrera plus corsé, plus puissant.  De plus, contrairement à ce que l’on croit habituellement, le Champagne rosé n’est pas plus sucré que le Champagne traditionnel. Les cuvées « rosé extra-brut » se multiplient. Il ne s’agit pas non plus, malgré sa couleur, d’un « Champagne pour filles » car ses premiers consommateurs sont des hommes, principalement jeunes.

Enfin leur grande capacité d’adaptation a permit à ces pétillants de se détacher de leurs étiquettes classiques. Il ne s’agit plus  forcément de Champagnes d’apéritif mais s’accompagne très bien de viandes blanches ou d’un dessert fruits rouges. Leur consommation n’est plus réservée à l’été mais s’étend toute au long de l’année avec notamment un pic en hivers lors de la Saint-Valentin.

Des champagnes rosés à essayer :

  • Laurent Perrier  Rosé :

laurent perrier rose

 Voir la fiche du Laurent Perrier rosé
  • Le R de Ruinart :

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       r de ruinart

 Voir la fiche du R de Ruinart

  • Deutz Brut Rosé :deutz brut rose

 

 Voir la fiche du Deutz Brut Rosé

  • Champagne Jacquart Rosé – Mosaïque : 

jacquart rose

Voir la fiche du  Jacquart Rosé Mosaïque

DECOUVREZ TOUS NOS CHAMPAGNES ROSES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *