Publié le

Le vignoble du Beaujolais

Le vignoble du Beaujolais, après quelques années difficiles, revient sur le devant de la scène. Les amateurs de jolis nectars commencent à (ré)apprécier les vins de ce magnifique vignoble pour ce qu’ils sont, et pas forcément pour ceux présentés chaque 3ème jeudi de novembre lors du Beaujolais nouveau.
Et il y en a des choses à découvrir dans ce vignoble de coteaux où les grands négociants Bourguignons viennent à tour de rôle acheter des propriétés, flairant la bonne affaire à venir. Il est vrai que les vins du Beaujolais restent extrêmement accessibles au regard de la qualité des vins produits par les nouvelles générations.

La géographie et l’histoire du vignoble du Beaujolais

Le Beaujolais, rattaché administrativement au vignoble Bourguignon depuis 1930 (lien vers article Bourgogne), est en réalité souvent envisagé individuellement du fait de ses caractéristiques propres. Il s’étend donc sur 17 324 hectares courant le long d’un ruban de 10 à 15 km de large sur 50 km de long, de Mâcon au Nord jusqu’à Lyon au Sud.
Le vignoble est assez escarpé puisqu’il sillonne entre les monts du Beaujolais qui oscille entre 700 et 1000 mètres d’altitude. On comprend mieux les différentes palettes aromatiques que l’on peut retrouver selon la zone géographique précise de production.

La carte du Beaujolais

Le Beaujolais compte douze appellations d’origine protégée (AOP), classées hiérarchiquement en 3 catégories.
Tout d’abord l’appellation Beaujolais, la plus vaste (50 % de la production), et qui sert principalement à la production des vins primeurs de Novembre.
Ensuite l’appellation Beaujolais Villages, située sur la partie centrale et la frange Nord du vignoble, représente 25 % de la production. Il faut noter qu’une partie du vin produit sur cette appellation sera commercialisée en novembre, ce sera le Beaujolais-Villages nouveau.

Carte appellations vin beaujolais
Cliquez sur la carte pour l’agrandir.
Enfin, on retrouve dix appellations communales, principalement au Nord du vignoble, que l’on qualifie de « Crus du Beaujolais » et qui représentent les terroirs les plus qualitatifs de la région :

  • Brouilly
  • Côte de Brouilly
  • Chénas
  • Chiroubles
  • Fleurie
  • Juliénas
  • Morgon
  • Moulin-à-Vent
  • Régnié
  • Saint-Amour

 

Le cépage du Beaujolais

Un cépage est emblématique de la région du Beaujolais, le Gamay. Après avoir été exclu de Bourgogne, il peut exprimer sa pleine mesure sur les sols granitiques du Beaujolais. Cépage très aromatique, il peut donner vie à des vins jeunes très aromatiques ou à des vins de grande garde en fonction du choix et de la qualité de la vinification réalisée.grappe raisins du vin beaujolais

Les autres cépages utilisés sur l’appellation restent très confidentiels. On peut citer pêle-mêle l’Aligoté B, Chardonnay B, le Gamay de Bouze N, le Gamay de Chaudenay N, le Melon B, le Pinot Gris G et le Pinot Noir N.

Des vignobles Beaujolais rachetés par Louis Jadot

A l’instar d’autres grandes maisons Bourguignonnes, Louis Jadot  a souhaité s’investir dans la promotion et la production des grands Vins du Beaujolais. C’est dans cette démarche que la maison a acheté ce domaine, en AOP Fleurie, en 1996, pour lui redonner son lustre d’antan et ainsi produire des grands Vins du Beaujolais.
domaine de louis jadot

Ce domaine comprend donc 88 hectares de vignes sur les appellations Fleurie, Morgon, Chénas et Moulin-à-Vent. Il est à noter que des terroirs remarquables font partie de cet ensemble, à l’image du Clos de Rochegrès, du Clos du Grand Carquelin ou encore du Clos de Thorins.
Il est donc grand temps de s’intéresser et de déguster de jolis crus du Beaujolais, pour lesquels le rapport prix/plaisir reste très intéressant. N’hésitez pas non plus à vous rendre dans cette magnifique région pour découvrir ses terroirs d’exception.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *